FREN

Apr 17, 2020

Article de presse

Sauf "urgence", les enquêtes judiciaires freinées pour cause de coronavirus

Maître Juliette Chapelle a été interrogée par l'AFP sur les conséquences de l'état d'urgence sanitaire lié au coronavirus sur l'activité judiciaire.

"Plus le temps passe, plus les preuves se détériorent et les souvenirs s'effacent. On s'éloigne de l'objectif qui est la vérité judiciaire", s'inquiète Me Juliette Chapelle, qui anticipe un inévitable "bouchon judiciaire" à la reprise.

"Tout est anesthésié (...). On va passer un été terrible pour rattraper ce retard", dit en écho le magistrat.

Et Me Chapelle de pointer le "risque" paradoxal "d'aller trop vite", cette fois, à la fin du confinement.

Pour lire l'article, cliquez ici.


Vous pouvez solliciter le cabinet Chapelle Avocat, avocat pénaliste à Paris, en allant sur la page Contact ou en nous envoyant un email à cabinet@chapelleavocat.com

Thèmes

Articles associés